Séminaires

Année 2016-2017
Premier semestre
 

Évangile selon saint Jean

William Jean de VandièreAlbert VerwilghenPhilippe Wargniesde Longcamp

William-Jean de VANDIÈRE, Marc Timmermans, Albert Verwilghen, Philippe Wargnies, Luc Gindre
26 septembre 2016 – 20 janvier 2017 (12 crédits européens)
Séances : mardi 18h00 – 19h30 et vendredi 14h00 – 15h30
Groupes : mardi 08h30 – 10h00 et vendredi 08h30 – 10h00
La lecture suivie du quatrième Évangile s’intéressera à montrer l’unité d’ensemble du livre et son originalité du point de vue stylistique, littéraire et théologique. Cette lecture synchronique inscrit le séminaire dans le conflit entre incroyance et foi, à travers les situations du livre « écrit pour que vous croyiez que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu » (Jn 20, 31). L’attention à la progression dramatique de l’intrigue et à ses acteurs, comme aux éléments de symbolique sacramentaire, participe à cette implication.

 

 

1ère Épître aux Corinthiens et Chrysostome

Bernard Pottier Raymond Jahae Pascal-Marie Jerumanis

Bernard POTTIER, Raymond Jahae, Pascal-Marie Jerumanis
26 septembre 2016 – 20 janvier 2017 (12 crédits européens)
Séances : mardi 15h10 – 16h40 et vendredi 15h40 – 17h10
Groupes : mardi 10h15 – 11h45 et vendredi 10h15 – 11h45
La première épître aux Corinthiens est réputée pour être celle du « corps » et de l’Eucharistie. Elle n’en est pas moins celle de l’agapè et de la sagesse de la croix. Le développement final de la lettre sur la résurrection des corps conjoint cette double thématique qui doit beaucoup à la réflexion sapientielle. La lecture rhétorique de l’épître mettra en valeur cette composante biblique dans le mouvement argumentatif de la lettre. Saint Jean Chrysostome, quatre siècles après la mort de saint Paul, a composé un commentaire complet de l’épître. Nous consacrerons un petit tiers des séances à ses homélies qui jettent sur notre texte une lumière resplendissante de son amour des pauvres.

 

 

L'amour des pauvres

Alban Massie Benoît de Baenst Pierre Piret

Alban MASSIE, Benoît de Baenst, Pierre Piret (participation d’Édouard Herr)
26 septembre 2016 – 20 janvier 2017 (9 crédits européens)
Séances : lundi 15h10 – 16h40 et jeudi 15h10 – 16h40
Groupes : jeudi 08h30 – 10h00
Partant des Écritures, où Dieu se révèle ultimement en son Verbe fait chair de Pauvre, le séminaire regardera, à la lumière de quelques témoins, comment la foi, l’espérance et l’amour des pauvres n’ont cessé, depuis les temps apostoliques jusqu’à nos jours, d’irriguer le corps, la vie et la pensée de l’Église de la sève de l’Évangile. La perspective contemporaine, où le pauvre devient sujet de parole et vecteur du rassemblement des enfants de Dieu dispersés, guidera notre lecture, au fil de la Tradition.

 

 

Bioéthique

Alain Mattheeuws Ermanno Barruco Xavier Dijon

Alain MATTHEEUWS, Ermanno Barucco, Xavier Dijon
26 septembre 2016 – 20 janvier 2017 (9 crédits européens)
Séances : jeudi 10h15 – 11h45 et jeudi 18h00 – 19h30
Groupes : horaire à déterminer
Notre « origine » dans l’Acte créateur détermine-t-elle un éthos particulier : une manière de vivre et de mourir ? La maîtrise que l’homme exerce sur le vivant est une responsabilité vis-à-vis de l’univers, de lui-même, des autres et de Dieu. Quel sens donner à cette maîtrise ? Quelles limites l’homme et la femme voudront-ils respecter par égard pour la vie qui leur est confiée ? Les questions éthiques posées à propos du corps sont graves : maladies, mort, « amélioration », « augmentation » ou « robotisation » de ce corps. Dans la conception de l’humain, au début de la personne, et dans l’assistance au « mourir », en fin de vie, quel nouvel humanisme se dessine-t-il ? Et quels sont les éléments du discernement moral sur ces thèmes ?