Modalités d'inscription

Étudiants réguliers

Toute demande d’inscription comme étudiant régulier doit parvenir au Président de l’Institut un mois avant l’ouverture de l’année académique. Elle ne peut être agréée qu’après un entretien personnel avec ce dernier.

Cette inscription comme étudiant régulier comprend: la participation à un ou plusieurs séminaires, cours et exercices; la direction et la correction des travaux que ceux-ci comportent; l’accompagnement personnel de l’étudiant par un directeur d’études; l’inscription aux examens. Le minerval couvre les services. Le Secrétariat enregistrera l’inscription dès la semaine qui suit la rentrée.

Auditeurs libres

Ils peuvent s’inscrire à tout moment au Secrétariat, après avoir obtenu l’approbation du Président de l’Institut et du professeur responsable de l’activité à laquelle ils souhaitent participer.

Cette inscription ne donne pas droit à une direction d’études, ni à la présentation d’examens. L’Institut peut toutefois délivrer une attestation de fréquentation à l’auditeur libre, si celui-ci en fait la demande. Un accompagnement pédagogique peut également lui être assuré, ainsi qu’un contrôle de ses connaissances.

Étudiants non-belges

Ne peut avoir accès à une institution d’enseignement supérieur en Belgique que l’étudiant dont le diplôme de fin des études secondaires est reconnu par le Ministère de la Communauté française.

L’IÉT ne peut donc octroyer le certificat d’inscription qui habilite un étudiant n’appartenant pas à la Communauté Européenne à demander à l’Ambassade de Belgique de son pays un visa long séjour sur le territoire belge, que moyennant l’homologation préalable de son diplôme d’études secondaires par le gouvernement belge.

La démarche à suivre est précise. Elle demande que l’on s’y prenne suffisamment tôt. Pour toute information sur la procédure à respecter en vue de cette homologation de diplôme, s’informer auprès des instances compétentes.

Tout étudiant non francophone qui s’inscrit à l’IÉT doit déjà posséder une connaissance adéquate de la langue française. Un examen de français peut éventuellement être imposé comme condition préalable à son inscription.