Philosophie
Premier semestre 2018-2019

 

Olivier BonnewijnAnthropologie

Olivier BONNEWIJN
lundi 14h40 – 16h40 (4 crédits européens)

La première partie du cours étudie d’un point de vue philosophique l’idée que se font de l’homme Jean Ries, le psaume 138(139), saint Thomas d’Aquin, saint Ignace de Loyola, Emmanuel Kant, Gustav Siewerth et la théorie radicale du « genre ». La seconde partie se développe selon une logique thématique : le corps, la liberté, le langage, la différence, la société, l’histoire, la mort et la religion.

 

Jean-François StoffelCosmologie

Jean-François STOFFEL
mercredi 9h45 – 11h45 (4 crédits européens)

La Bible présente un monde finalisé. Aristote aussi. La science moderne (de Descartes-Galilée à Newton) adopte le modèle mécaniciste. La science contemporaine (Prigogine) se rapproche d’une certaine finalité : la nature est joueuse et semble privilégier les « beaux coups ». Quelle(s) interprétation(s) peut-on tirer du Big-Bang, de la physique quantique ? Peut-on invoquer un principe anthropologique ? L’antifinalisme (Monod) est-il nécessairement de mise ? Comment articuler science, philosophie et théologie ? Plusieurs philosophes aident à penser la finalité : outre Aristote, on mentionne S. Thomas, Leibniz, Kant et Blondel…

 

Jean-François StoffelHistoire de la philosophie : Antiquité

Jean-François STOFFEL
mercredi 15h40 – 17h40 (3 crédits européens)

S’adressant principalement à des étudiants en théologie, le cours d’histoire de la philosophie antique prend pour fil conducteur l’interrogation sur l’être et le devenir, sur l’unité et la diversité. Après les philosophes présocratiques (Physiologues, Pythagoriciens, Éléates, Pluralistes et Atomistes) seront étudiés les Sophistes et Socrate, puis Platon et Aristote.

 

Lecture de textes philosophiques

Maurice Blondel, L'action (1893) Paul Favraux

Paul FAVRAUX
jeudi 10h15 – 11h45 (3 crédits européens)

L’Action de 1893 a sonné comme un manifeste : Blondel y affirme la « nécessité » de l’attente d’un surnaturel – par ailleurs tel qu’il se vérifie dans l’annonce chrétienne – en fidélité à l’attente de la raison et de la volonté la plus authentiquement humaine. Nous lirons quelques fragments de cet ouvrage : l’introduction, le chapitre final de la 3ème partie (l’action superstitieuse), et surtout les 4ème et 5ème parties.